FacebookTwitterGoogle BookmarksLinkedinRSS Feed
  • Les paysans et agriculteurs de la rĂ©gion voulaient acquĂ©rir des formations et compĂ©tences spĂ©cifiques Ă  leurs mĂ©tiers et l’universitĂ© a acceptĂ© de leur fournir cette expertise. L’UnitĂ© de formation et de recherche Ecomij (Ă©conomie management et ingĂ©nierie juridique) va abriter cette Licence professionnelle et d’autres certificats destinĂ©s Ă  ces membres de l’URAPD. L’Union RĂ©gionale des Agriculteurs et Paysans de Diourbel (URAPD) et l’universitĂ© A. Diop de Bambey (UADB), viennent de signer une importante convention de partenariat, dĂ©nommĂ©e, FAR (Formation, Accompagnement et Recherche). Trois axes sont retenus Ă  l’issue d’un processus de rĂ©flexion, de prĂ©paration et d’études et visent au renforcement des capacitĂ©s des producteurs agricoles du Baol. « L’importance scientifique, Ă©conomique et sociale de cette initiative originale en matière de service Ă  la communautĂ© formalisĂ© fonde notre dĂ©termination de ne mĂ©nager aucun effort pour un partenariat fĂ©cond et durable entre l’UADB et l’Union RĂ©gionale des Agriculteurs et Paysans de Diourbel Â», a affirmĂ©, le recteur Lamine Gueye au cours de la cĂ©rĂ©monie de signature de cette convention organisĂ©e ce jeudi, dans la salle des Actes de l’universitĂ© Alioune Diop de Bambey. En prĂ©sence des Enseignants-chercheurs, des reprĂ©sentants d’organisations paysannes, le vice-recteur chargĂ© du partenariat a retracĂ© les Ă©tapes ayant abouti Ă  cette volontĂ© de parapher les orientations et objectifs de collaboration. Le prĂ©sident de l’union rĂ©gionale, Abdoulaye Diouf a dit toute sa fiertĂ© « nous sommes fiers de voir concrĂ©tiser notre rĂŞve de bĂ©nĂ©ficier de l’expertise cognitive, scientifique et technique des universitaires pour renforcer nos capacitĂ©s et obtenir des diplĂ´mes, car on trouve dans nos structures plusieurs militants avec des niveaux d’études diffĂ©rents Â». Au nom du prĂ©sident de la fĂ©dĂ©ration des organisations non gouvernementales du SĂ©nĂ©gal (FONGS), M. Gningue a remerciĂ© les autoritĂ©s universitaires avant de ponctuer son allocution sur l’importance d’une collaboration entre structures communautaires et institutions acadĂ©miques et de recherches. Rappelons que cette convention entre dans le cadre du service Ă  la communautĂ© qui fait partie des nouvelles missions assignĂ©es aux universitĂ©s sĂ©nĂ©galaises, conformĂ©ment aux orientations gouvernementales en matière d’enseignement supĂ©rieur et de recherche. Une base de collaboration scientifique qui vient consolider les acquis dĂ©jĂ  rĂ©alisĂ©s depuis la crĂ©ation de l’universitĂ© de Bambey. La formation offerte aux producteurs dans le cadre de la convention entre l’UADB et l’Union RĂ©gionale des Agriculteurs et Paysans de Diourbel est axĂ©e sur le savoir-faire des paysans et leurs acquis d’expĂ©riences, basĂ©e sur la thĂ©orie et surtout la pratique et sanctionnĂ©e par une Licence professionnelle certifiant des connaissances de base en matière de science et technique agricoles, environnementales et de gestion. Un accent particulier sera mis sur la promotion de l’agriculture Les deux parties ont rĂ©affirmĂ© leur volontĂ© de dĂ©velopper les terroirs et de renforcer les capacitĂ©s des ressources humaines au grand profit de la rĂ©gion et du pays en gĂ©nĂ©ral. Mamadou Aicha NDIAYE      
  • Au Burkina Faso, terre des hommes intègres, les enseignants chercheurs de l’UADB ont fait belle impression. Tous les candidats au Cames ont rĂ©ussi avec brio. La qualitĂ© de la formation universitaire Ă  Bambey et l’engagement de sa communautĂ© ne sont plus des secrets de polichinelle. Premier dans le classement dans la mise en Ĺ“uvre des contrats de performance (CDP), l’établissement d’enseignement supĂ©rieur de Bambey poursuit son bonhomme de chemin, tout en maintenant le cap sur ses objectifs. En effet, l’UniversitĂ© Alioune Diop qui fait de l’assurance-qualitĂ© un viatique pour se hisser dans les sphères de l’excellence, reste sans conteste un bon Ă©lève de l’AutoritĂ© Nationale d’Assurance QualitĂ© de l’enseignement supĂ©rieur (ANAQ-Sup). Après les Ă©tapes d’imprĂ©gnation, d’harmonisation de la comprĂ©hension sur le rĂ©fĂ©rentiel ANAQ-Sup, les missions de contrĂ´le, et accrĂ©ditations de plusieurs formations oĂą le temple du savoir a obtenu 100% dans les Ă©valuations, les succès d’un travail d’équipe se rĂ©pètent au Concours Africain et Malgache pour l’Enseignement SupĂ©rieur,(CAMES) avec un autre 100% de rĂ©ussite pour les candidats de Bambey. Après plusieurs laurĂ©ats Dr Ibrahima Faye, Dr Moussa Dieng, Dr Senghane Mbodj, les Ă©ditions prĂ©cĂ©dentes, les Enseignants-Chercheurs Dr. Alassane Sy et Dr. Farba Bouyagui Tamboura sont inscrits sur la liste d'aptitude Ă  la fonction de Maitre de ConfĂ©rences (LAFMC) et Dr. Ndeye Massata Ndiaye, sur la liste d'aptitude Ă  la fonction de MaĂ®tre Asssistant (LAFMA) pour la prĂ©sente session. Une belle moisson pour la jeune universitĂ© qui majore ainsi de 3 Ă  5 Enseignants, Maitres de ConfĂ©rence Ă  l’UnitĂ© de Formation et de Recherche (UFR) SATIC. La communautĂ© universitaire magnifie ses rĂ©ussites, s’associe au Recteur pour prĂ©senter ses fĂ©licitations aux heureux rĂ©cipiendaires et apprend avec beaucoup de joie la montĂ©e en grade de son jeune personnel qui rĂ©affirme son engagement Ă  donner le meilleur pour leur institution. Mamadou Aicha Ndiaye
  • L’introduction des  technologies dans l’agriculture moderne dĂ©marre Ă  l’UniversitĂ© Alioune Diop de Bambey (UADB) grâce au partenariat avec l’ambassadeur d’IsraĂ«l au SĂ©nĂ©gal. Une partie du matĂ©riel technique devant servir Ă  l’équipement du terrain d’une superficie d’un ½ hectare est dĂ©jĂ  rĂ©ceptionnĂ©. Ainsi, la promesse de son Excellence Eli Ben Tura et du Recteur, Pr Lamine Gueye d’installer   un CATA (Centre d’Application des Techniques Agricoles) entre dans sa phase pratique. Au nom du Recteur, le Pr. Lamine Guèye, en mission hors du pays, l’ambassadeur, hĂ´te de l’UADB, a Ă©tĂ© accueilli par le vice-recteur chargĂ© des Études, le secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral, le directeur de l’UFR Économie, Management et IngĂ©nierie Juridique (ECOMIJ), le directeur de l’UFR Sciences AppliquĂ©es et Technologie de l’Information et de la Communication (SATIC) , le reprĂ©sentant du  directeur de l’UFR SantĂ© et DĂ©veloppement Durable (SDD),  le Directeur de l’Institut de Formation Ă  Distance (IFOAD), le directeur des Finances, le chargĂ© de communication et le chef de cabinet du Recteur. Une sĂ©ance de travail a permis d’échanger et de finaliser un protocole entre l’UADB et l’ambassade d’IsraĂ«l, avant de faire une visite du terrain devant abriter le CATA. Le CATA, qui est le fruit d’une collaboration dĂ©marrĂ©e depuis trois ans entre l’ambassade d’IsraĂ«l et l’universitĂ©  Alioune Diop de Bambey permettra d’assurer des travaux pratiques orientĂ©s sur l’analyse des sols, le système d’irrigation, la pyrotechnie, la phytopathologie et l’entomologie. La production maraichère assurĂ©e au niveau du CATA  sera utilisĂ© par l’UADB comme un centre de dĂ©monstration. A travers le protocole,  l’ambassade d’IsraĂ«l s’est engagĂ©e Ă  organiser le dialogue entre les acteurs de la communautĂ© universitaire, Ă  assurer la formation sur l’utilisation du système de goutte Ă  goutte, Ă  former les Ă©tudiants sur l’entreprenariat et sur les techniques de cultures afin de diversifier les activitĂ©s agricoles.  Pour sa part, le vice- recteur chargĂ© des Études,  a rĂ©affirmĂ© la vision du recteur qui consiste Ă    tout mettre en Ĺ“uvre pour le dĂ©veloppement  de l’universitĂ©, de la collectivitĂ© de Bambey et de la rĂ©gion en gĂ©nĂ©ral. C’est Ă  cette ambition que ce projet  destinĂ© aux Ă©tudiants consiste Ă   installer des compĂ©tences pour la maĂ®trise du système de goutte Ă  goutte, les diffĂ©rentes techniques culturales, la planification, l’organisation  afin de pĂ©renniser les projets et des activitĂ©s  concourant Ă  l’atteinte des objectifs assignĂ©s par les deux parties. Mme Tammy, directrice de la formation  de l’ambassade tout comme le chef du projet M. Aliou Diouf ont rĂ©affirmĂ© l’engagement de la reprĂ©sentation diplomatique et ont fĂ©licitĂ© l’universitĂ© de sa bonne marche. Ils se sont  engagĂ©s Ă  faire respecter leurs engagements. Ils ont prĂ©cisĂ© que  son S.E.M Eli Ben Tura termine bientĂ´t sa mission mais tient au dĂ©marrage des activitĂ©s pour le plus grand profit des populations et des Ă©tudiants. Les diffĂ©rents responsables qui ont pris la parole ont remerciĂ© l’ambassade d’IsraĂ«l pour l’initiative, de la rĂ©gularitĂ© dans ses actions et de l’accompagnent qui tĂ©moignent des rapports diplomatiques exemplaires  qui existent entre les deux nations. MAMADOU AICHA NDIAYE    
Les paysans et agriculteurs de la rĂ©gion voulaient acquĂ©rir des formations et compĂ©tences spĂ©cifiques Ă  leurs mĂ©tiers et l’universitĂ© a acceptĂ© de leur fournir cette expertise. L’UnitĂ© de formation et de recherche Ecomij (Ă©conomie management et ingĂ©nierie juridique) va abriter cette Licence professionnelle et d’autres certificats destinĂ©s Ă  ces membres de l’URAPD. L’Union RĂ©gionale des Agriculteurs et Paysans de Diourbel (URAPD) et l’universitĂ© A. Diop de Bambey (UADB), viennent de signer une importante convention de partenariat, dĂ©nommĂ©e, FAR (Formation, Accompagnement et Recherche). Trois axes sont retenus Ă  l’issue d’un processus de rĂ©flexion, de prĂ©paration et d’études et visent au renforcement des capacitĂ©s des producteurs agricoles du Baol. « L’importance scientifique, Ă©conomique et sociale de cette initiative originale en matière de service Ă  la communautĂ© formalisĂ© fonde notre dĂ©termination de ne mĂ©nager aucun effort pour un partenariat fĂ©cond et durable entre l’UADB et l’Union RĂ©gionale des Agriculteurs et Paysans de Diourbel Â», a affirmĂ©, le recteur Lamine Gueye au cours de la cĂ©rĂ©monie de signature de cette convention organisĂ©e ce jeudi, dans la salle des Actes de l’universitĂ© Alioune Diop de Bambey. En prĂ©sence des Enseignants-chercheurs, des reprĂ©sentants d’organisations paysannes, le vice-recteur chargĂ© du partenariat a retracĂ© les Ă©tapes ayant abouti Ă  cette volontĂ© de parapher les orientations et objectifs de collaboration. Le prĂ©sident de l’union rĂ©gionale, Abdoulaye Diouf a dit toute sa fiertĂ© « nous sommes fiers de voir concrĂ©tiser notre rĂŞve de bĂ©nĂ©ficier de l’expertise cognitive, scientifique et technique des universitaires pour renforcer nos capacitĂ©s et obtenir des diplĂ´mes, car on trouve dans nos structures plusieurs militants avec des niveaux d’études diffĂ©rents Â». Au nom du prĂ©sident de la fĂ©dĂ©ration des organisations non gouvernementales du SĂ©nĂ©gal (FONGS), M. Gningue a remerciĂ© les autoritĂ©s universitaires avant de ponctuer son allocution sur l’importance d’une collaboration entre structures communautaires et institutions acadĂ©miques et de recherches. Rappelons que cette convention entre dans le cadre du service Ă  la communautĂ© qui fait partie des nouvelles missions assignĂ©es aux universitĂ©s sĂ©nĂ©galaises, conformĂ©ment aux orientations gouvernementales en matière d’enseignement supĂ©rieur et de recherche. Une base de collaboration scientifique qui vient consolider les acquis dĂ©jĂ  rĂ©alisĂ©s depuis la crĂ©ation de l’universitĂ© de Bambey. La formation offerte aux producteurs dans le cadre de la convention entre l’UADB et l’Union RĂ©gionale des Agriculteurs et Paysans de Diourbel est axĂ©e sur le savoir-faire des paysans et leurs acquis d’expĂ©riences, basĂ©e sur la thĂ©orie et surtout la pratique et sanctionnĂ©e par une Licence professionnelle certifiant des connaissances de base en matière de science et technique agricoles, environnementales et de gestion. Un accent particulier sera mis sur la promotion de l’agriculture Les deux parties ont rĂ©affirmĂ© leur volontĂ© de dĂ©velopper les terroirs et de renforcer les capacitĂ©s des ressources humaines au grand profit de la rĂ©gion et du pays en gĂ©nĂ©ral. Mamadou Aicha NDIAYE      
Au Burkina Faso, terre des hommes intègres, les enseignants chercheurs de l’UADB ont fait belle impression. Tous les candidats au Cames ont réussi avec brio. La qualité de la formation universitaire à Bambey et l’engagement de sa communauté ne sont plus des secrets de polichinelle. Premier dans le classement dans la mise en œuvre des contrats de performance (CDP), l’établissement d’enseignement supérieur de Bambey poursuit son bonhomme de chemin, tout en maintenant le cap sur ses objectifs. En effet, l’Université Alioune Diop qui fait de l’assurance-qualité un viatique pour se hisser dans les sphères de l’excellence, reste sans conteste un bon élève de l’Autorité Nationale d’Assurance Qualité de l’enseignement supérieur (ANAQ-Sup). Après les étapes d’imprégnation, d’harmonisation de la compréhension sur le référentiel ANAQ-Sup, les missions de contrôle, et accréditations de plusieurs formations où le temple du savoir a obtenu 100% dans les évaluations, les succès d’un travail d’équipe se répètent au Concours Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur,(CAMES) avec un autre 100% de réussite pour les candidats de Bambey. Après plusieurs lauréats Dr Ibrahima Faye, Dr Moussa Dieng, Dr Senghane Mbodj, les éditions précédentes, les Enseignants-Chercheurs Dr. Alassane Sy et Dr. Farba Bouyagui Tamboura sont inscrits sur la liste d'aptitude à la fonction de Maitre de Conférences (LAFMC) et Dr. Ndeye Massata Ndiaye, sur la liste d'aptitude à la fonction de Maître Asssistant (LAFMA) pour la présente session. Une belle moisson pour la jeune université qui majore ainsi de 3 à 5 Enseignants, Maitres de Conférence à l’Unité de Formation et de Recherche (UFR) SATIC. La communauté universitaire magnifie ses réussites, s’associe au Recteur pour présenter ses félicitations aux heureux récipiendaires et apprend avec beaucoup de joie la montée en grade de son jeune personnel qui réaffirme son engagement à donner le meilleur pour leur institution. Mamadou Aicha Ndiaye
L’introduction des  technologies dans l’agriculture moderne dĂ©marre Ă  l’UniversitĂ© Alioune Diop de Bambey (UADB) grâce au partenariat avec l’ambassadeur d’IsraĂ«l au SĂ©nĂ©gal. Une partie du matĂ©riel technique devant servir Ă  l’équipement du terrain d’une superficie d’un ½ hectare est dĂ©jĂ  rĂ©ceptionnĂ©. Ainsi, la promesse de son Excellence Eli Ben Tura et du Recteur, Pr Lamine Gueye d’installer   un CATA (Centre d’Application des Techniques Agricoles) entre dans sa phase pratique. Au nom du Recteur, le Pr. Lamine Guèye, en mission hors du pays, l’ambassadeur, hĂ´te de l’UADB, a Ă©tĂ© accueilli par le vice-recteur chargĂ© des Études, le secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral, le directeur de l’UFR Économie, Management et IngĂ©nierie Juridique (ECOMIJ), le directeur de l’UFR Sciences AppliquĂ©es et Technologie de l’Information et de la Communication (SATIC) , le reprĂ©sentant du  directeur de l’UFR SantĂ© et DĂ©veloppement Durable (SDD),  le Directeur de l’Institut de Formation Ă  Distance (IFOAD), le directeur des Finances, le chargĂ© de communication et le chef de cabinet du Recteur. Une sĂ©ance de travail a permis d’échanger et de finaliser un protocole entre l’UADB et l’ambassade d’IsraĂ«l, avant de faire une visite du terrain devant abriter le CATA. Le CATA, qui est le fruit d’une collaboration dĂ©marrĂ©e depuis trois ans entre l’ambassade d’IsraĂ«l et l’universitĂ©  Alioune Diop de Bambey permettra d’assurer des travaux pratiques orientĂ©s sur l’analyse des sols, le système d’irrigation, la pyrotechnie, la phytopathologie et l’entomologie. La production maraichère assurĂ©e au niveau du CATA  sera utilisĂ© par l’UADB comme un centre de dĂ©monstration. A travers le protocole,  l’ambassade d’IsraĂ«l s’est engagĂ©e Ă  organiser le dialogue entre les acteurs de la communautĂ© universitaire, Ă  assurer la formation sur l’utilisation du système de goutte Ă  goutte, Ă  former les Ă©tudiants sur l’entreprenariat et sur les techniques de cultures afin de diversifier les activitĂ©s agricoles.  Pour sa part, le vice- recteur chargĂ© des Études,  a rĂ©affirmĂ© la vision du recteur qui consiste Ă    tout mettre en Ĺ“uvre pour le dĂ©veloppement  de l’universitĂ©, de la collectivitĂ© de Bambey et de la rĂ©gion en gĂ©nĂ©ral. C’est Ă  cette ambition que ce projet  destinĂ© aux Ă©tudiants consiste Ă   installer des compĂ©tences pour la maĂ®trise du système de goutte Ă  goutte, les diffĂ©rentes techniques culturales, la planification, l’organisation  afin de pĂ©renniser les projets et des activitĂ©s  concourant Ă  l’atteinte des objectifs assignĂ©s par les deux parties. Mme Tammy, directrice de la formation  de l’ambassade tout comme le chef du projet M. Aliou Diouf ont rĂ©affirmĂ© l’engagement de la reprĂ©sentation diplomatique et ont fĂ©licitĂ© l’universitĂ© de sa bonne marche. Ils se sont  engagĂ©s Ă  faire respecter leurs engagements. Ils ont prĂ©cisĂ© que  son S.E.M Eli Ben Tura termine bientĂ´t sa mission mais tient au dĂ©marrage des activitĂ©s pour le plus grand profit des populations et des Ă©tudiants. Les diffĂ©rents responsables qui ont pris la parole ont remerciĂ© l’ambassade d’IsraĂ«l pour l’initiative, de la rĂ©gularitĂ© dans ses actions et de l’accompagnent qui tĂ©moignent des rapports diplomatiques exemplaires  qui existent entre les deux nations. MAMADOU AICHA NDIAYE    

Mot du Recteur Professeur Lamine GUEYE

laminegueyeL’Université Alioune Diop de Bambey (UADB) se situe dans la région de Diourbel, sur une superficie de 52 hectares, à l’entrée de la ville de Bambey distante de 120 km de Dakar, capitale du Sénégal.

Lire la suite...

Programme "un Ă©tudiant un ordinateur"

       INSCRIPTION AU PROJET