FacebookTwitterGoogle BookmarksLinkedinRSS Feed
  •  

    AVIS A L'ENDROIT DE TOUTE LA COMMUNAUTE UNIVERSITAIRE

     Mr Serigne Amadou Guèye Ndiaye, responsable de l'informatique du Grand Magal de TOUBA, animera une confĂ©rence  qui a pour thème: « Impact des Technologies de l'Information et de la Communication sur l'Économie », le 20 Mars 2015 de 15h Ă  18h Ă  la salle multimĂ©dia (Bloc B au deuxième Ă©tage). 

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

  • UNIVERSITE ALIOUNE DIOP DE BAMBEY

    L’excellence est ma constance, l’éthique ma vertu

    UFR SATIC – DĂ©partement TIC  

     
    AVIS AUX ETUDIANTS DE TIC  
      1. Le Dr Abdourahmane Faye anime une confĂ©rence sur le Big Data le jeudi 19 fĂ©vrier 2015 de 15h Ă  18h Ă  la salle multimĂ©dia (Bloc B au deuxième Ă©tage). 

    2. Le Pr Mohamed Mejri anime une conférence sur la sécurité informatique le jeudi 26 février 2015 de 15h à 18h à la salle multimédia (Bloc B au deuxième étage).

     

    Le chef de département de TIC

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

  •  

    ConfĂ©rence Chimie Ă  Ngoundiane : Les Ă©tudiants et enseignants plĂ©biscitent François DELATTRE

     

     Le MaĂ®tre de ConfĂ©rences François DELATTRE Directeur du dĂ©partement de Chimie de l’ULCO (UniversitĂ© du Littoral CĂ´te d’Oppale), Pas-de Calais en France, a animĂ©, lundi dernier  une confĂ©rence sur  le thème « l’apport des sondes molĂ©culaires fluorescentes Ă  base de cyclo dextrine et d’éther couronne pour la dĂ©tection de polluants organiques et cationiques Â». Une recherche axĂ©e sur la Chimie supramolĂ©culaire, la synthèse, les matĂ©riaux hybrides, la sonochimie et la fluorescence a rĂ©pondu Ă  toutes les attentes. L’amphithéâtre de Ngoundiane a abritĂ© les travaux sous la prĂ©sidence du Pr Lamine Guèye Recteur de l’universitĂ© Alioune Diop de Bambey, et du Directeur de l’UFR, Pr Moussa Dieng et de nombreux Ă©tudiants. Durant quatre tours d’horloge, le confĂ©rencier, Pr Delattre a expliquĂ© les tenants,  et aboutissants du domaine. Le Directeur d’Études et prĂ©sident de Jury du Master 1 Analyse Chimique en ContrĂ´le Industriel / Environnement (ACCIE) a passĂ© en revue les aspects de la chimie des matĂ©riaux molĂ©culaires,  qui selon  Pr Dieng « est en pleine expansion eu Ă©gard Ă  l’utilisation de plus en plus rĂ©pandue de ces types de matĂ©riaux dans des applications industrielles. Cette synthèse de ce type de composĂ©s, poursuit le spĂ©cialiste «  prĂ©sente plusieurs propriĂ©tĂ©s, en synergie reste un dĂ©fi majeur de ce dĂ©but de siècle Â». Très honorĂ© par l’accueil et l’intĂ©rĂŞt manifestĂ© par les Ă©tudiants et les organisateurs, le confĂ©rencier François Delattre qui a publiĂ© 13 articles dans des journaux de renommĂ©e internationale, 7 communications orales et 4 communications par affiche en un temps moyen a fait bonne impression dans un amphi rempli de pensionnaires. Les dĂ©bats et Ă©clairages apportĂ©s après sa communication ont tournĂ© autour de synthèse des dispositifs  de dĂ©tection  pour  les  phases  liquide et gazeuse, de principe de  dĂ©tection  de la fluorescence, ou de l’utilisation de molĂ©cules cages (capture  des  polluants), de la  production d’un signal  interprĂ©table. Un engagement rĂ©el constatĂ© dans la poursuite d’une sĂ©rie de grandes confĂ©rences scientifiques bien entamĂ©e après celle de l’acadĂ©mie de Diourbel, celle de Ngoundiane constitue un temps dans l’agenda scientifique de notre institution.

                                                                                                La Communication

  • La commĂ©moration de la mort de Cheikh Anta Diop (19 janvier 1923- 7 fĂ©vrier 1986) a Ă©tĂ© une occasion de revisiter l’histoire de l’humanitĂ© mais surtout du pari d’élever Cheikh Anta Diop au rang de HĂ©ros universel, Ceeytu, son village de patrimoine national.

    Le  village natal oĂą repose le savant Cheikh Anta Diop a refusĂ© du monde ce samedi Ă  l’occasion de l’hommage que les citoyens, Ă©tudiants, amis et parents ont cĂ©lĂ©brĂ© Ă  Ceeytu. DĂ©s les premières heures de la matinĂ©e des nombreux bus, vĂ©hicules de services et autres moyens de locomotion ont convergĂ© vers Gawane et Ceeytu. MalgrĂ© l’état de la route, une piste latĂ©ritique poussiĂ©reuse et difficile d’accès, les jeunes ont bravĂ© canicule et crevasses pour cet anniversaire de disparition de ce hĂ©ros national. Ceux qui se sont bien illustrĂ©s Ă©taient les universitaires et responsables d’associations ou mouvements panafricanistes. Les Ă©tudiants des universitĂ©s de Dakar (Cheikh Anta Diop) ceux de Thiès, de Bambey (universitĂ© Alioune Diop) de l’école normale supĂ©rieure, de Saint-Louis (universitĂ© Gaston Berger) Ă©taient bien prĂ©sents pour ce pèlerinage, en la mĂ©moire de l’inventeur du laboratoire Carbone 14. A leur arrivĂ©e les dĂ©lĂ©gations ont eu droit Ă  un accueil chaleureux de la part des villageois et du marabout serigne Ibrahima MbackĂ©. Après des Ă©changes de courtoisie et de bienvenue, les Ă©tudiants très enthousiastes ont visitĂ© l’exposition qui retrace la vie et l’œuvre du neveu de Mame Cheikh Anta MbackĂ© et non moindre homonyme. De son enfance  aux colloques scientifiques, en passant Ă  « l’accession Ă  la vĂ©ritĂ© historique Â», et Ă  sa disparition brusque, les Ă©lèves, Ă©tudiants ont pris note dans leurs calepins. Dans le mausolĂ©e on peut lire sur l’un des tableaux le rĂ©sumĂ© bibliographique de  Cheikh Anta et sur l’autre  la date de rĂ©novation de cet endroit très frĂ©quentĂ© ce jour. En rang et en silence, sous un silence de recueillement les apprenants et cadres de tous ordres ont priĂ© et tĂ©moignĂ© leur gratitude au rectificateur de l’histoire et fervent Égyptologue. Le conseil dĂ©partemental de Bambey a mobilisĂ© une forte dĂ©lĂ©gation conduite par sa prĂ©sidente Aida Mbodj et de plusieurs  conseillers. Une randonnĂ©e pĂ©destre en hommage Ă  l’illustre disparu a Ă©tĂ© organisĂ©e par l’Uadb, au retour de Ceeytu, une confĂ©rence sur l’homme et son Ĺ“uvre a Ă©tĂ© conjointement animĂ©e par les professeurs Oumar Dioum, Ibrahima Sow et Alpha Dia Ă  la bibliothèque universitaire de Bambey. Le marcheur de Dakar Ă  Ceeytu, un nommĂ© Kemaan a Ă©tĂ© plĂ©biscitĂ© de cet engagement pour C.A.Diop. Au-delĂ  de cette commĂ©moration, les Ă©tudiants qui regrettent que les Ă©coliers n’apprennent pas grand-chose de cet homme, ont fait le serment de poursuivre l’œuvre et de mieux valoriser le legs de cet universel. Ils ont fait le serment d’ériger Ceeytu et Cheikh Anta  Diop de prestigieux patrimoines mondiaux.

     

    La Communication

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

 

AVIS A L'ENDROIT DE TOUTE LA COMMUNAUTE UNIVERSITAIRE

 Mr Serigne Amadou Guèye Ndiaye, responsable de l'informatique du Grand Magal de TOUBA, animera une confĂ©rence  qui a pour thème: « Impact des Technologies de l'Information et de la Communication sur l'Économie », le 20 Mars 2015 de 15h Ă  18h Ă  la salle multimĂ©dia (Bloc B au deuxième Ă©tage). 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

UNIVERSITE ALIOUNE DIOP DE BAMBEY

L’excellence est ma constance, l’éthique ma vertu

UFR SATIC – DĂ©partement TIC  

 
AVIS AUX ETUDIANTS DE TIC  
  1. Le Dr Abdourahmane Faye anime une confĂ©rence sur le Big Data le jeudi 19 fĂ©vrier 2015 de 15h Ă  18h Ă  la salle multimĂ©dia (Bloc B au deuxième Ă©tage). 

2. Le Pr Mohamed Mejri anime une conférence sur la sécurité informatique le jeudi 26 février 2015 de 15h à 18h à la salle multimédia (Bloc B au deuxième étage).

 

Le chef de département de TIC

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ConfĂ©rence Chimie Ă  Ngoundiane : Les Ă©tudiants et enseignants plĂ©biscitent François DELATTRE

 

 Le MaĂ®tre de ConfĂ©rences François DELATTRE Directeur du dĂ©partement de Chimie de l’ULCO (UniversitĂ© du Littoral CĂ´te d’Oppale), Pas-de Calais en France, a animĂ©, lundi dernier  une confĂ©rence sur  le thème « l’apport des sondes molĂ©culaires fluorescentes Ă  base de cyclo dextrine et d’éther couronne pour la dĂ©tection de polluants organiques et cationiques Â». Une recherche axĂ©e sur la Chimie supramolĂ©culaire, la synthèse, les matĂ©riaux hybrides, la sonochimie et la fluorescence a rĂ©pondu Ă  toutes les attentes. L’amphithéâtre de Ngoundiane a abritĂ© les travaux sous la prĂ©sidence du Pr Lamine Guèye Recteur de l’universitĂ© Alioune Diop de Bambey, et du Directeur de l’UFR, Pr Moussa Dieng et de nombreux Ă©tudiants. Durant quatre tours d’horloge, le confĂ©rencier, Pr Delattre a expliquĂ© les tenants,  et aboutissants du domaine. Le Directeur d’Études et prĂ©sident de Jury du Master 1 Analyse Chimique en ContrĂ´le Industriel / Environnement (ACCIE) a passĂ© en revue les aspects de la chimie des matĂ©riaux molĂ©culaires,  qui selon  Pr Dieng « est en pleine expansion eu Ă©gard Ă  l’utilisation de plus en plus rĂ©pandue de ces types de matĂ©riaux dans des applications industrielles. Cette synthèse de ce type de composĂ©s, poursuit le spĂ©cialiste «  prĂ©sente plusieurs propriĂ©tĂ©s, en synergie reste un dĂ©fi majeur de ce dĂ©but de siècle Â». Très honorĂ© par l’accueil et l’intĂ©rĂŞt manifestĂ© par les Ă©tudiants et les organisateurs, le confĂ©rencier François Delattre qui a publiĂ© 13 articles dans des journaux de renommĂ©e internationale, 7 communications orales et 4 communications par affiche en un temps moyen a fait bonne impression dans un amphi rempli de pensionnaires. Les dĂ©bats et Ă©clairages apportĂ©s après sa communication ont tournĂ© autour de synthèse des dispositifs  de dĂ©tection  pour  les  phases  liquide et gazeuse, de principe de  dĂ©tection  de la fluorescence, ou de l’utilisation de molĂ©cules cages (capture  des  polluants), de la  production d’un signal  interprĂ©table. Un engagement rĂ©el constatĂ© dans la poursuite d’une sĂ©rie de grandes confĂ©rences scientifiques bien entamĂ©e après celle de l’acadĂ©mie de Diourbel, celle de Ngoundiane constitue un temps dans l’agenda scientifique de notre institution.

                                                                                            La Communication

La commémoration de la mort de Cheikh Anta Diop (19 janvier 1923- 7 février 1986) a été une occasion de revisiter l’histoire de l’humanité mais surtout du pari d’élever Cheikh Anta Diop au rang de Héros universel, Ceeytu, son village de patrimoine national.

Le  village natal oĂą repose le savant Cheikh Anta Diop a refusĂ© du monde ce samedi Ă  l’occasion de l’hommage que les citoyens, Ă©tudiants, amis et parents ont cĂ©lĂ©brĂ© Ă  Ceeytu. DĂ©s les premières heures de la matinĂ©e des nombreux bus, vĂ©hicules de services et autres moyens de locomotion ont convergĂ© vers Gawane et Ceeytu. MalgrĂ© l’état de la route, une piste latĂ©ritique poussiĂ©reuse et difficile d’accès, les jeunes ont bravĂ© canicule et crevasses pour cet anniversaire de disparition de ce hĂ©ros national. Ceux qui se sont bien illustrĂ©s Ă©taient les universitaires et responsables d’associations ou mouvements panafricanistes. Les Ă©tudiants des universitĂ©s de Dakar (Cheikh Anta Diop) ceux de Thiès, de Bambey (universitĂ© Alioune Diop) de l’école normale supĂ©rieure, de Saint-Louis (universitĂ© Gaston Berger) Ă©taient bien prĂ©sents pour ce pèlerinage, en la mĂ©moire de l’inventeur du laboratoire Carbone 14. A leur arrivĂ©e les dĂ©lĂ©gations ont eu droit Ă  un accueil chaleureux de la part des villageois et du marabout serigne Ibrahima MbackĂ©. Après des Ă©changes de courtoisie et de bienvenue, les Ă©tudiants très enthousiastes ont visitĂ© l’exposition qui retrace la vie et l’œuvre du neveu de Mame Cheikh Anta MbackĂ© et non moindre homonyme. De son enfance  aux colloques scientifiques, en passant Ă  « l’accession Ă  la vĂ©ritĂ© historique Â», et Ă  sa disparition brusque, les Ă©lèves, Ă©tudiants ont pris note dans leurs calepins. Dans le mausolĂ©e on peut lire sur l’un des tableaux le rĂ©sumĂ© bibliographique de  Cheikh Anta et sur l’autre  la date de rĂ©novation de cet endroit très frĂ©quentĂ© ce jour. En rang et en silence, sous un silence de recueillement les apprenants et cadres de tous ordres ont priĂ© et tĂ©moignĂ© leur gratitude au rectificateur de l’histoire et fervent Égyptologue. Le conseil dĂ©partemental de Bambey a mobilisĂ© une forte dĂ©lĂ©gation conduite par sa prĂ©sidente Aida Mbodj et de plusieurs  conseillers. Une randonnĂ©e pĂ©destre en hommage Ă  l’illustre disparu a Ă©tĂ© organisĂ©e par l’Uadb, au retour de Ceeytu, une confĂ©rence sur l’homme et son Ĺ“uvre a Ă©tĂ© conjointement animĂ©e par les professeurs Oumar Dioum, Ibrahima Sow et Alpha Dia Ă  la bibliothèque universitaire de Bambey. Le marcheur de Dakar Ă  Ceeytu, un nommĂ© Kemaan a Ă©tĂ© plĂ©biscitĂ© de cet engagement pour C.A.Diop. Au-delĂ  de cette commĂ©moration, les Ă©tudiants qui regrettent que les Ă©coliers n’apprennent pas grand-chose de cet homme, ont fait le serment de poursuivre l’œuvre et de mieux valoriser le legs de cet universel. Ils ont fait le serment d’ériger Ceeytu et Cheikh Anta  Diop de prestigieux patrimoines mondiaux.

 

La Communication

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Mot du Recteur Professeur Lamine GUEYE

laminegueyeL’Université Alioune Diop de Bambey (UADB) se situe dans la région de Diourbel, sur une superficie de 52 hectares, à l’entrée de la ville de Bambey distante de 120 km de Dakar, capitale du Sénégal.

Lire la suite........

Programme "un Ă©tudiant un ordinateur"

laminegueyeDans le cadre du programme 1 étudiant / 1 ordinateur inscrit dans l’objectif « Amélioration de l’utilisation des TIC » du CDP, l’UADB vous informe du démarrage de la deuxiéme saison. Veuillez vous inscrire en cliquant sur le lien suivant:

INSCRIPTION AU PROJET